Comment le chocolat est-il fabriqué ?

Avant toute chose le chocolat est fabriqué à partir du fruit récolter sur les cacaoyers les cabosses. En forme de ballon de rugby de couleur jaune, elles contiennent des graines ou des fèves. Leurs particularités résident dans le fait que les cabosses poussent le long du tronc ainsi que sur les branches principales et séchent directement sur l’arbre sans jamais tomber. Cette première phase sera celle de la récolte

Viendra ensuite la phase de l’écabossage, une fois le fruit cueilli puis ouvert dans sa longueur, il faut en extraire des graines qui sont enveloppées dans une pulpe blanche appelé mucilage. Les fèves sont donc égrainées puis triées. A savoir qu’une cabosse peut comporter jusqu’à 40 fèves de cacaos. 

Puis il faut les laisser fermenter les fèves de cacao récoltées dans des bacs pendant un à six jours. Les graines vont subir une première fermentation naturelle puis une seconde dite « lactique », et enfin la troisième « acétique » grâce au jus qui s’écoula et à l’air qui va entrer dans les fèves. Ainsi à la fin de la fermentation les fèves seront débarrassées de leur pulpe et le goût amer en sera réduit par la même occasion. 

Enfin, vient la phase du séchage, le but est de retirer un maximum d’humidité contenue dans les graines des fèves de cacao. Les fèves sont donc séchées au soleil pendant une quinzaine de jours, tout en étant retournées de façon régulière. C’est ainsi que le cacao obtiendra le meilleur arôme possible.  

C’est sans compter sur la phase de la torréfaction. Sans doute l’étape primordiale mais aussi la plus délicate. La torréfaction permettra de développer au mieux l’arôme du chocolat. Après que les graines aient été nettoyé, elles sont disposées dans un torréfacteur pour faire sortir leurs arômes. 

Désormais l’étape du concassage et du broyage s’impose, les fèves vont être broyées puis transformer en grué afin d’obtenir par la suite une pâte de cacao qui sera mélangé avec du sucre à l’aide de la broyeuse. 

Maintenant, le beurre de cacao peut être séparé de sa masse pour obtenir le tourteau, un résidu sec qui sert à produire la poudre de cacao. 

L’étape du conchage nous permettra ensuite d’enlever les derniers reste d’humidité. Après un long malaxage sous une température de 80 degrés la pâte deviendra lisse et homogène. 

Ensuite, il ne restera plus qu’à ajouter les ingrédients finaux pour obtenir au choix, du chocolat noir, blanc ou lait. Ou encore des notes plus épicées pour donner de l’originalité aux produits. Avant de finir par le tempérage du chocolat pour que le beurre de cacao soit stable. 

C’est ainsi que le chocolat est créé, il faut respecter minutieusement toutes ces étapes afin d’obtenir le meilleur chocolat possible ! 

Laisser un commentaire